Algérie Poste deviendra-t-elle la plus grande banque du pays?

La poste d’Algérie a élargi sa liste de transactions financières, notamment après l’émission de millions de cartes postales dites «Edahabia», d’une manière qui pousse l’institution sur la voie de la transformation en plus grande banque du pays, avant même de se lancer dans l’incarnation du projet «Banque postale», qui ramène au premier plan la question du lancement bloqué, bien qu’il a commencé il y a plus de 10 ans.

Dans ce contexte, la poste d’Algérie, au plus fort de la pandémie Corona, a lancé plusieurs nouveaux services financiers, notamment ceux liés au paiement électronique, et élargi la liste qui était auparavant disponible.

On sait que la poste compte plus de 20 millions de comptes postaux courants et environ 8 millions de cartes postales «Edahabia», en plus des services de livrets d’épargne avec la Caisse d’épargne et de réserve «CNEP».

Au milieu de l’été, la poste a lancé un nouveau service de paiement mobile via le code QR «Barid Pay» pour faciliter le paiement des droits d’achats aux citoyens.

Selon Algérie Poste, le service de paiement mobile via le code QR «est une étape importante pour réglementer le commerce électronique en Algérie, et le processus ne nécessite pas de connexion directe, mais plutôt via un téléphone mobile (Barid Pay) et permet au client de payer la cotisation au commerçant, via l’application (BaridMob). En payant au client les cotisations du commerçant en transférant de l’argent de son compte sur le compte de ce dernier de manière très sûre.

Pour que le commerçant puisse bénéficier de ce service numérique, il doit s’engager dans cette démarche en présentant son dossier au niveau des services concernés par la poste d’Algérie, tandis que le client est tenu d’être titulaire d’un compte postal courant et de la carte Edahabia de la poste d’Algérie et de déclarer un numéro de téléphone.

Et il est devenu possible d’acheter via la carte postale «Edahabia» dans de nombreux magasins, tels que les denrées alimentaires, les pharmacies et les magasins situés au niveau des grands centres commerciaux, et ce après que la Fondation a lancé une campagne de sensibilisation et de promotion des dispositifs de paiement électronique dit «TPE» sur de nombreux magasins et centres commerciaux pendant la pandémie de Corona.

Auparavant, il devenait possible de transférer de l’argent d’un compte à un autre sans le retirer, soit dans les bureaux de poste (guichets), soit via des distributeurs automatiques de billets, en entrant le code postal d’identification composé de 20 chiffres.

En outre, la poste d’Algérie a commencé il y a quelque temps (il y a environ 3 ans) à payer diverses factures à l’aide de la carte Edahabia, qu’il s’agisse d’électricité, de gaz et d’eau, en plus de facturer les soldes de téléphones portables, de facturer les soldes Internet fixes et d’acheter des billets de voyage et des assurances.

L’un des nouveaux services d’Algérie Post est le service «H@walaTIC», qui est un service de transfert d’argent en temps réel qui permet de transférer entre 1 000 et 2 000 000 dinars par virement électronique.

Votre virement est basé sur le remplissage d’un formulaire sur lequel sont inscrits le numéro de téléphone portable du client et le numéro de téléphone du bénéficiaire du versement.

Cependant, l’élargissement de la liste des services financiers de la poste d’Algérie suggère fortement que la banque postale, qui est restée moderne et uniquement pour les gouvernements successifs pendant près d’une décennie, ne s’est pas incarnée, d’autant plus que la pandémie Corona a confirmé sans aucun doute que la diversification des services financiers, qu’ils soient bancaires ou postaux, est inévitable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.